Pourquoi la Direction de DXC veut faire taire la CFTC ?

Depuis des années et encore aujourd’hui, la CFTC dénonce des dysfonctionnements majeurs au sein de CSC devenu DXC Technology depuis peu :
– Irrégularité des systèmes de notation et évaluations injustifiées (avec notamment une multiplication des notations 4 et des PIP pour les plus de 50 ans !)
– Non paiement des primes variables
– Non paiement des sommes dues au titre de TEPA
– Licenciements non justifiés pour diminuer la masse salariale et rajeunir la pyramide des âges
– Usages non respectés dans l’entreprise
– NAO inexistantes, négociations faussées…
– Montée de la souffrance au travail et de l’absentéisme
– Absence de système de GPEC et de réelle gestion des parcours professionnels
– Turn-over énorme et méthodes de management inappropriées dans certaines BU
– Mise en œuvre d’un PSE sur les fonctions support sans justification économique
– Dysfonctionnement des instances IRP…

La direction de DXC Technology tente d’intimider vos représentants CFTC, afin de faire taire la CFTC. Mais, ce n’est pas gagné, rassurez-vous ! Votre section CFTC s’agrandit et se renforce, avec l’appui des autres sections CFTC du groupe DXC Technology. La CFTC vient d’ailleurs d’obtenir plus de 44% de représentativité lors des élections DXC ESF (ex-HPE) et 100% chez DXC ESFDS (ex-HP CDS), devenant ainsi le syndicat majoritaire de ces entités du groupe. La CFTC est donc plus que jamais un acteur qui compte au sein du groupe DXC.

Publicités
Publié dans CFTC

Enquête CHSCT

Une BU fait l’objet d’une enquête CHSCT concernant des méthodes de management intimidantes et assimilables à des comportements non éthiques et graves. L’enquête démarrée en janvier par des membres du CHSCT a bizarrement été enterrée par la Direction et les représentants de l’OS majoritaire…

Constatant cela, les membres CFTC du CHSCT ont relancé l’enquête. Si les faits relevés sont avérés, l’équipe CFTC mettra tout en œuvre pour faire cesser ces pratiques qui nuisent au quotidien à la santé des salariés !

Publié dans Ambiance

Qualité de l’air

Une étude sur la qualité de l’air initiée par le CHSCT a été réalisée au 22ème étage du Carpe Diem. Elle montre une insuffisance très grave de renouvellement d’air, surtout dans les salles de réunion et les locaux syndicaux. Ces salles de réunion devraient donc accueillir moins de personnes que prévu. Très peu de communication a été faite par la Direction à ce jour, en dépit des risques avérés sur la santé des salariés !

L’Inspection du Travail a demandé la réalisation d’une nouvelle étude sur les autres étages de DXC et une remise en conformité immédiate.

Publié dans Carpe Diem

Dégradation des notations annuelles

L’évaluation de la performance annuelle se base normalement sur l’atteinte des objectifs définis en début d’année fiscale. Cependant, la Direction a dernièrement créé un référentiel des job titles de DXC définissant de manière unilatérale des objectifs à atteindre et a sanctionné plusieurs salariés pour non atteinte des objectifs définis dans ces fiches. La Direction semble également vouloir faire basculer les salariés concernés par ces notations « non conformes » dans une autre practice ou BU plus en rapport avec leur mission actuelle, voire les pousser dehors si leur travail est trop en décalage avec les nouvelles aspirations de DXC. Suite aux nombreuses remontées d’alerte faites par les salariés, les organisations syndicales ont saisi le CHSCT qui ne réagit toujours pas. Lors des réunions CE, la Direction confirme la situation et décide de revoir les notations mais seulement pour une vingtaine de salariés ayant eu une note dégradée à 4. Cette séance de rattrapage montre bien le caractère inégalitaire du système de notation chez DXC ! Pourquoi dans ce cas, la Direction n’a rattrapé qu’un certain nombre des notés non conformes sans raison objective ? De même, pourquoi rien n’a été fait pour les salariés dégradés de 1 à 2 voire plus, ou de 2 à 3… ?

Publié dans Notations

Pourquoi faut-il contester une évaluation non justifiée ?

En résumé, vous avez au moins 3 bonnes raisons de contester une note injustifiée reçue lors de votre évaluation FY17 :
1/ L’impact immédiat sur votre rémunération : ni prime, ni augmentation de salaire pour les mal notés…
2/ L’impact négatif sur votre évolution de carrière : il sera toujours délicat d’expliquer à votre futur manager la raison d’une mauvaise appréciation, à moins de l’avoir contestée avec un argumentaire solide.
3/ Parce qu’une mauvaise évaluation (et à plus forte raison plusieurs mauvaises évaluations consécutives) peut toujours être utilisée par la Direction contre les salariés dans des entretiens préalables à licenciement pour insuffisance professionnelle.

La CFTC agit depuis toujours pour la défense individuelle et collective des salariés de CSC / DXC France. Si vous êtes en difficulté, n’hésitez plus, contactez-nous !

Publié dans Notations

A partir du 3 avril 2017, CSC devient DXC technology…

Le processus de fusion entre CSC et HPE Enterprise Services se poursuit via la création de DXC technology.

Cette nouvelle société sera le numéro 3 mondial des services IT, derrière IBM et Accenture. Les activités de DXC technology se composent de trois grands piliers : build (fabrication), sell (vente) et deliver (les datacenters et toute la partie delivery). Le positionnement du conseil, réparti entre les trois piliers n’est pas très clair à ce jour…

Mike Lawrie reste CEO de DXC technology et Pierre Bruno a été confirmé dans le rôle de responsable de la région.

Publié dans Fusion CSC-HPE

CSC France, une société à la santé sociale vacillante, qui s’apprête à vivre la plus grande transformation depuis sa création !

Malgré les plans de « qualité de vie au travail », où on vous apprend en quelques slides à ne plus être stressé par votre management qui vous presse comme un citron, les indicateurs de stress professionnel et d’absentéisme se multiplient au sein de CSC France. Ainsi, en janvier 2016, plus de 70 salariés ont été mis en arrêt maladie longue durée (plus de 30 jours) pour cause de maladie, accident du travail ou mi-temps thérapeutique !

De même, le nombre de salariés présentant une tension élevée dans le cadre des visites médicales est important et on constate que sous la contrainte de leur management, certains salariés restent sur leur mission au lieu d’aller à la visite médicale, ce qui peut leur être reproché par la suite.

Et pour finir, un nouveau départ de CSC, celui de notre directrice des affaires sociales qui venait tout juste de nous rejoindre fin décembre 2016… Comment, dans ces conditions, peut-on parler de dialogue social au sein de CSC ?

Se pose alors la question de comprendre comment CSC France a pu obtenir une certification « Top Employers 2017 » pour ses qualités de gestion RH, avec un climat social aussi défavorable ??? La CFTC enquête (Les sociétés obtenant cette certification se portent-elles vraiment bien d’un point de vue social ? N’est-ce pas le moyen de se racheter « une bonne image » auprès du marché de l’emploi ? Combien CSC France a payé pour obtenir cette certification ?) et vous fera prochainement un retour sur cette affaire !

Publié dans Ambiance, Licenciements et PSE