CSC France, une société à la santé sociale vacillante, qui s’apprête à vivre la plus grande transformation depuis sa création !

Malgré les plans de « qualité de vie au travail », où on vous apprend en quelques slides à ne plus être stressé par votre management qui vous presse comme un citron, les indicateurs de stress professionnel et d’absentéisme se multiplient au sein de CSC France. Ainsi, en janvier 2016, plus de 70 salariés ont été mis en arrêt maladie longue durée (plus de 30 jours) pour cause de maladie, accident du travail ou mi-temps thérapeutique !

De même, le nombre de salariés présentant une tension élevée dans le cadre des visites médicales est important et on constate que sous la contrainte de leur management, certains salariés restent sur leur mission au lieu d’aller à la visite médicale, ce qui peut leur être reproché par la suite.

Et pour finir, un nouveau départ de CSC, celui de notre directrice des affaires sociales qui venait tout juste de nous rejoindre fin décembre 2016… Comment, dans ces conditions, peut-on parler de dialogue social au sein de CSC ?

Se pose alors la question de comprendre comment CSC France a pu obtenir une certification « Top Employers 2017 » pour ses qualités de gestion RH, avec un climat social aussi défavorable ??? La CFTC enquête (Les sociétés obtenant cette certification se portent-elles vraiment bien d’un point de vue social ? N’est-ce pas le moyen de se racheter « une bonne image » auprès du marché de l’emploi ? Combien CSC France a payé pour obtenir cette certification ?) et vous fera prochainement un retour sur cette affaire !

Cet article a été publié dans Ambiance, Licenciements et PSE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.