Une mutuelle qui se dégrade en prestations…

Vos représentants CFTC craignent que la désignation par la Corp., d’un courtier Groupe Américain dégrade les contrats de prévoyance et de frais de santé des salariés français au bénéfice du groupe.
Les élus CFTC avaient demandé l’organisation d’une rencontre entre leur expert et le courtier imposé par la Corp. avant toute prise de décision. Or, ce n’est pas le cas, et l’information est diffusée au bon vouloir des courtiers.
Les salariés payant la moitié des cotisations, il est pourtant totalement justifié que leurs représentants aient un droit de regard. CSC ne valide pas cette démarche, sans apporter cependant d’explications tangibles.
De plus, depuis le 31 décembre 2013, le gouvernement a décidé que la part patronale concernant les cotisations liées à la mutuelle, devenait un avantage en nature et par conséquent serait imposable.
Au vu des inéluctables augmentations de cotisation à venir, notre devoir est de défendre votre intérêt et votre pouvoir d’achat.

Cet article a été publié dans Mutuelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.